FORMATION SPIRITUELLE

Les séminaristes sont formés dans un esprit sacerdotal à la vie de prière, aux vertus théologales de la foi, l’espérance et la charité et aux vertus de prudence, justice, force et tempérance, pour être prêts :

- au ministère de la Parole, afin qu'ils comprennent toujours mieux la Parole révélée de Dieu, qu'ils la possèdent par la méditation et qu'ils l'expriment par leur bouche et par leur manière de vivre.

- au ministère du Culte et de la Sanctification, afin que s'adonnant à la prière et aux saintes célébrations liturgiques, ils accomplissent l'œuvre du salut par le sacrifice eucharistique et par les sacrements.

- au ministère de Pasteur, afin qu'ils sachent rendre présent aux hommes le Christ, qui "n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour les multitudes"( Mc 10,45; cf. Jn 13,12-17) et pour que, devenus les serviteurs de tous, ils en gagnent un plus grand nombre (cf. 1Co 9,10).

Au Séminaire "Redemptoris Mater", on développe et on soigne en premier lieu la prière quotidienne assidue.

La célébration de la liturgie des heures est faite en commun, aux heures des Laudes et des Vêpres, pivots d'une journée qui doit être une hymne de louange à la Sainte Trinité : au Père, au Fils et à l'Esprit Saint.

La source et le sommet est l'Eucharistie quotidienne, célébrée avec dignité, calme et une entière participation existentielle.

Nous faisons la méditation de la Sainte Écriture (Scrutatio) dans le Sanctuaire de la Parole

Quotidiennement le Saint Rosaire est récité pour suivre le chemin de formation pleinement abandonné à l'intercession de Marie.

Tous les jours on consacre un temps convenable et programmé à la prière prolongée dans la solitude.

Le vendredi et le dimanche soir l’adoration eucharistique.

On aide le séminariste à acquérir une conscience croissante de la configuration au Christ-Tête, par laquelle il est appelé à le représenter, à le "faire présent" à nouveau comme Premier-Né d’entre les morts et de toute créature (Col 2 ; Phil 2), lui qui a aimé tous les hommes et a donné sa vie pour tous.

Les frères et les sœurs dans la foi doivent pouvoir trouver auprès de lui le guide, le point de référence, le soutien: la personne même du Christ.

Les séminaristes sont formés d'une manière particulière à la chasteté. La chasteté est le respect du corps, qui est temple de l'Esprit Saint, et mission d'amour que le corps réalise et dont il témoigne.

Ils devront grandir dans la pauvreté, vécue comme un abandon joyeux à la Providence de Dieu et à l'histoire quotidienne faite d'une exigeante précarité.

L'obéissance de la foi les qualifie comme d'authentiques auditeurs de Dieu dans sa Parole, dans le Magistère de l'Église, dociles à l'Évêque qui sera vénéré comme Pasteur.